Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être coach ?

Le coaching est un processus qui vise à améliorer les performances et se concentre sur le «ici et maintenant» plutôt que sur le passé ou le futur lointain. Les objectifs d’un coach se centrent donc sur l’amélioration des performances de son client. De ce fait, un coaching réussi dépend de certaines qualités et des compétences précises en accompagnement.

Coaching et importance de fixer des objectifs

Le coaching est une approche centrée sur des objectifs ou des résultats, de sorte que la capacité à énoncer des buts clairs, bien définis et attrayants sur le plan émotionnel, est l’une des compétences les plus importantes d’un coach. Sur le plan formel, un coach doit savoir comment et quand introduire la fixation d’objectifs dans son processus de coaching. Il connaît généralement des modèles tels que les objectifs SMART (un objectif SMART est spécifique, mesurable, attrayant, réaliste et programmé). Sur le plan informel, il aura l’habitude de penser et de poser des questions dans un état d’esprit centré sur les objectifs.

Communication et capacité d’écoute active

On parle souvent d’écoute active pour souligner la différence entre écouter passivement ce que dit le client et s’engager activement avec lui en faisant preuve d’attention. Cela implique qu’un coach doit mettre ses propres préoccupations de côté quand la personne coachée parle. Les coachs doivent également avoir de fortes compétences en communication ou à défaut, faire une formation dans ce domaine. Ils sont doués pour recueillir des informations et les clarifier ensuite pour la personne coachée. Ils n’interviennent pas tout de suite avec la réponse, mais veillent plutôt à bien comprendre le problème en réfléchissant et en clarifiant les choses.

Fournir des critiques pour avoir de meilleurs résultats

Le coach qui réussit fait preuve de prudence et de discernement quant à la manière dont d’émettre des critiques. Pour inciter son protégé à améliorer ses résultats, il ne doit pas donner l’impression que celui-ci n’est pas à la hauteur. Le coach qui réussit évite l’erreur commune qui consiste à utiliser le retour d’information comme moyen d’exprimer son expertise. Des commentaires peu clairs, arrogants ou dédaigneux peuvent pousser quelqu’un à la défensive et détruire la confiance si essentielle dans une relation de coaching. Lorsqu’ils fournissent des commentaires, les coachs doivent s’efforcer de clarifier les choses, de les rendre pertinentes, non évaluatives, utiles et positives.

La capacité d’écoute, les compétences en communication et l’empathie sont des éléments essentiels à la réussite d’un coaching. Un bon coach doit également savoir reformuler les problèmes en objectifs.

Etudes et formations pour devenir coach
Peut on être coach dans différents domaines autres que le sport ?